« Perelandra ou coopérer de façon cocréative avec la nature | Accueil | Un blog sur les Jardins Cocréatifs »

26/01/2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

François Deporte

C'est le démarrage de ce blog, je souhaite qu'il soit un outil d'échange d'informations sur les essences florales et les protocoles de travail avec la nature. Que vous soyez débutant ou déjà utilisateur averti, vous êtes invité à partager vos questions, vos expériences et vos besoins pour aller plus loin dans ce nouveau type de relation. le texte que j'ai présenté sur le jardin de perelandra est un peu long mais il est selon moi une très bonne introduction écrite par une américaine il y a vingt ans environ et j'ai aimé sa tonalité "je veux voir et me faire mon idée..."
Ce que je considère comme une belle révolution est à la portée de chacun d'entre nous, il suffit d'accepter d'en faire l'expérience. Aucun jugement de valeur là-dedans, juste une question d'expérience

Isabelle Kraiser

Bonjour, je suis heureuse du démarrage de ce blog en même tps ou presque que mon propre démarrage dans le Map... j'aurais sûrement plein de questions à poser et serait enthousiasmée d'échanger avec d'autres personnes sur nos expériences...

Francois Deporte



Francois Deporte

un message pour martine lesage qui cherche à me contacter. François

Audureau Eliane

Bonjour,
Je serai très heureuse de partager mes débuts en jardinage co-créatif avec toute personne passionnée de jardinage et d'expérience innovante....
A bientôt
Eliane

Annama

Bonjour Eliane,

Moi aussi je serais heureuse d'échanger au sujet de nos expériences de co-créativité au jardin.

Pour le moment le sanctuaire pour les esprits de la nature est actif chez moi et j'en suis heureuse.

A bientot

Rebecca

Audureau Elie

bonjour, Rebecca

Je constate que tu as bien débuté ton jardin,
De quelle grandeur est-il ? Dans quelle région es-tu ?
Moi, je suis en Gironde, le jardin potager, mais il y a aussi des fleurs, fait 10 m x 20 m, je viens d'effectuer un protocole de nettoyage c'est ce qui m'a été demandé avant de commencer de planter.

Ce que je début juste, c'est de communiquer sur un blog. pas facile, mais j'apprends

Bon courage et à bientôt

Eliane

Hélène Koolenn

HISTOIRE D’ABEILLES
je vais essayer comme promis de te faire une petite histoire de mon expérience:
la semaine dernière, je suis allée à mon rucher pour faire la récolte du miel de printemps avec un ami apiculteur qui m'aide car les hausses sont lourdes après un printemps riche en fleurs.
Ce jour-là, malgré le beau temps, les abeilles ont été très agressives au point que j'ai été obligée de partir et laisser mon ami finir seul la récolte et qui malgré sa grande expérience s'est fait gentiment piquer!!!!!
Après une intervention aussi difficile, il me prévient que les abeilles ont une mémoire et qu'elles risquent d'être encore agressives pendant quelques jours. Il fallait donc reculer toute intervention pendant au moins dix jours.
Mais mes ruches étant populeuses, il me faut aller mettre des hausses le plus rapidement possible soit quatre jours après.
Mon ami me propose de venir m'aider vu leur agressivité lors de la dernière visite, je lui dis que ce n'est pas la peine que je pense que cela va bien se passer, car j'ai une idée, mais je ne lui en dis pas plus.
Avant qu'il arrive, j'ai ouvert un cône et j'ai demandé au deva des abeilles de me venir en aide et de faire en sorte que tout se passe bien.
Mon ami est arrivé, m'a prévenu d'être tres prudente mais j'ai fait mon intervention sans aucun problème, les abeilles étaient très calmes et j'ai même pris mon temps.
Mon ami n'en revenait pas de les voir aussi douces et sans aucune agressivité et que tout se soit passé avec autant de facilité.
De cette expérience je pense que désormais je demanderai de l'aide quand je sentirai qu'une intervention peut être difficile.
Je dois avouer que je ne croyais pas à ce point un tel résultat.
Hélène
helenekoolenn@hotmail.fr

Rebecca

C'est une très belle expérience, HÉLÈNE, c'est superbe !!

ÉLIANE, je t'adresse toutes mes excuses de ne pas avoir vu que tu avais répondu à mon mot ! En fait j'ai été voir, après avoir posté mon mot, tous les jours, pour voir si j'avais une réponse.

Au bout de quelques jours, en ne voyant rien je pensais que tu ne verrais pas mon mot, et me suis découragée ! Je suis vraiment désolée.

En fait j'ai souffert de problèmes de fatigue chronique, ce qui fait que mon jardin n'a démarré que cet automne. Une équipe Perelandra a fait un travail sur ma maison pour la nettoyer, et depuis ma fatigue s'estompe...

Le sanctuaire pour les esprits de la nature, lui, il est bien là depuis longtemps !!

Maintenant, j'ai essayé de faire un jardin, mais je suis encore trop peu organisée pour avoir réussi un beau jardin. Je dois apprendre à être enracinée et organisée.

Très cordialement,

Rebecca

Eliane

Bonjour Rebecca,
Je ne suis pas assidue au blog, mais je passe de temps en temps lire.
Ce qui compte dans le partenariat avec la nature, c'est de faire le premier pas, c'est le message le plus important que capte la nature, l'intention du partenariat co-créatif, d'avoir un regard attentif et le beau se manifeste automatiquement.
Ton jardin est beau.
Regarde bien et tu trouveras des couleurs plus chatoyantes et plus scintillantes même dans le brin d'herbe.
Le jardin commence en ce moment à changer d'énergie, il se met au repos car le froid arrive, tout retourne à la terre, les plantes demandent moins notre attention, elles finissent leur cycle, c'est le message du moment, savoir prendre du repos, accepter les cycles de la vie.
En ce moment je ramasse les tomates vertes pour les faire mûrir sur de la paille,j'effectuerai le nettoyage du jardin plus tard à la demande du jardin.

Amicalement

Eliane

Rebecca

Bonjour Eliane,

Merci pour ton message. C'est vraiment chouette d'avoir un témoignage de toi...

Ce mardi, ma sœur et moi avons mis le jardin "au lit" pour l'hiver, le déva du Sol et celui du jardin m'ayant demandé que ma sœur chante comme une douce berceuse pour le jardin... Elle, qui travaille pour devenir chanteuse professionnelle, a donc chanté du Mozart très doucement... J'ai ressenti une telle paix, une paix que je n'avais plus ressentie depuis longtemps... Comme celle d'un enfant qui se sent en sécurité en se mettant au lit... (mais pas fatigué !!)

J'ai demandé ce qu'elle a ressenti, elle... Elle m'a dit qu'elle avait l'impression de recevoir une traction de la terre, l'aidant à s'enraciner. Je lui ai dit avec étonnement que j'ai ressenti exactement la même chose !!

Maintenant que je fixe du regard ce lopin de terre, je ressens cette paix... C'est beau, n'est ce pas ?

Amicalement,

Rebecca

Monique B.

j'aimerais avoir ton avis sur ce phénomène.
>
> j'ai une amie à Toulouse qui a perdu son chien en le promenant; il est cardiaque et il n'a qu'un oeil. Je lui ai conseillé de lui donner Pérelandra quand il en a besoin.
> Jeudi , elle m'appelle comme quoi elle a perdu son chien en le promenant.
> En voiture en sortant du travail, je fais un coning immédiatement. Le coning à peine ouvert quand je me connecte au déva des animaux et des chiens , cela me dit "une personne va le lui ramener". Je continue à ouvrir mon coning et je demande pour le chien courage etc....J'appelle mon amie et je lui dis de prendre pérelandra pour elle. je lui explique mais sans insister que j'ai ressenti qu'une personne va le lui ramener, mais je n'insiste pas car je préfère laisser faire les choses.
>
> J'ai appris ce soir que nous étions 3 à avoir ouvert un coning pour le chien.
>
> Penses tu que notre puissance est plus active ou notre demande a plus de force!!!! si on ouvre un coning à plusieurs?
> quand je t'ai posé la question par tél nous n'avons pas parlé de la réponse. Ne pas parler de la réponse à l'ouverture d'un coning à plusieurs, pour une même cause, est ce plus efficace.
>
> Bref le lendemain, une personne lui ramène son chien. Il a traversé une partie de toulouse et a fait 10 km. Je l'ai vu lundi soir , il m'a fait la fête. Bravo pérelandra.
Monique

Eliane

Bonjour Monique,

Franchement, y a-t-il une méthode ? Je ne sais pas, c'est notre expérience au quotidien qui nous permet d'avancer et de découvrir. Nous sommes en expérimentation constante, ce qui compte c'est l'intention et la certitude du résultat. Ce qui est certain c'est que la cocréativité nous ouvre une autre manière de communiquer avec TOUT, suivant les possibilités différentes de chacun, et il est vrai qu'avec le monde animal, le résultat peut être vérifiable rapidement.
Merci de ton témoignage
Eliane

Martine

Voici l’expérience concernant un travail avec Perelandra pour un jardin généalogique.
Il y a environ une semaine, une de mes patientes vient me voir pour un problème qu’elle rencontre avec sa fille, qui lui dirait d’après elle, des mensonges concernant sa vie de couple. Elle ferait croire à sa mère (ma patiente) qu’elle est heureuse en couple, alors qu’apparemment cela sonne faux, elle sait que sa fille se dispute souvent avec son conjoint, et cela se répercute dans leurs rapports familiaux,
Je commence en demandant l’ouverture d’un coning avec le Déva de sa famille et je demande donc à ma patiente si elle se ment à elle-même dans certains domaines de sa vie, elle est très surprise par ma demande, réfléchit et me parle de son arbre généalogique, elle a soudain mal dans son rein droit (famille), elle ressent un blocage, comme un secret, car le mensonge lui est insupportable. Ne sachant pas ce qui a pu se passer dans son histoire, je teste au pendule sur son arbre, afin de découvrir quel ancêtre a été à l’origine de ce problème, cela permet déjà de cibler la branche de l’arbre qui la perturbe et je lui demande de tirer quelques cartes. Nous détectons un amour caché concernant son ancêtre, et elle me dit que sa fille est dans un schéma comparable, qu’elle vit avec son conjoint mais est amoureuse en secret d’un autre homme. Alors pour tenter de débloquer cette situation et la libérer de cette charge familiale, j’ai l’intuition de travailler son arbre généalogique (jusqu’aux arrières grand parents) comme un jardin, c'est-à-dire que je teste au fur et à mesure l’élixir qui va dénouer le pb, en demandant à chaque test que Pan transfère l’énergie de chaque plante sur ces ancêtres, et au fur et à mesure que les transferts ont lieu le rein de ma patiente se libère, à la fin elle se sent allégée, libérée de ce secret qui pèse sur sa vie et sur sa fille, le lendemain elle a rdv chez l’acupuncteur qui lui trouve l’énergie du rein bien équilibrée et bien présente, ce qui n’était pas le cas quelques semaines auparavant. Cette vérification corporelle permet de confirmer le travail que l’on avait fait ensemble. Sa fille en a récupéré aussi les bienfaits tant physiques que psychologiques, de par ce travail sur la mémoire cellulaire. Encore une expérience formidable avec cette équipe du coning ! et les élixirs de Pérélandra.
Martine

François

Merci Martine, voilà une expérience de jardin originale et cela montre bien la nature universelle de jardin. Juste un commentaire, quand la demande de transfert est faite vers les aïeux, est-ce que la demande est faite précisément vers un personnage ou vers le lien familial entre ta patiente et cet aïeul ? Merci d'avance
François

François

Voici un nouveau texte de travail sur la relation entre notre corps (et notre âme), le monde microbien et notre environnement. Tout est lié...

TRIANGULATION BIOLOGIQUE ET EQUILIBRAGE MICROBIEN LORS D'UNE MALADIE

MACHAELLE SMALL WRIGHT
COPYRIGHT PERELANDRA 1997 Tous droits réservés

La triangulation est un phénomène naturel qui survient à un endroit particulier d'un environnement. Il s'agit d'une relation entre trois dynamiques ou composants individuels au sein de cet environnement. Un composant ou une dynamique va se connecter avec deux autres composants ou dynamiques choisis pour leur compatibilité dans cet environnement afin de former un triangle dans le but de donner plus de force et d'équilibre. Le triangle crée une configuration énergétique à trois points reliés les uns aux autres, configuration qui va renforcer et stabiliser chaque point de ce triangle au-delà ce qui se serait produit si aucune triangulation ne s'était produite.
Quand on vit un équilibre et une santé globalement en bon état, il y a un triangle. Le triangle se manifeste entre d'une part l'environnement corporel, la population microbienne du corps d'autre part et enfin l'âme de l'individu. Dans ce triangle, l'âme apporte l'impulsion qui permet d'établir la base de ce que la personne vit comme équilibre. Les deux autres points du triangle, l'environnement corporel et les microbes du corps, sont le reflet de l'apport de l'âme. Cela donne un triangle qui soutient le partenariat de l'âme avec son corps. Pour tout dire, le triangle renforce, stabilise et aide le partenariat corps/âme.
Quand on a un problème de santé ou qu'on est malade, un autre triangle se forme entre l'environnement corporel, la population microbienne et le problème de santé. Le triangle formé est un vrai problème car il soutient la maladie elle-même. Exemple : si une personne se met à voir se développer en elle une tumeur cancéreuse, cela signifie que son environnement corporel n'est plus en état d'équilibre ou de soutien pour une relation normale entre le corps et l'âme. Maintenant, c'est l'environnement corporel qui aide la tumeur. La population microbienne va automatiquement passer en mode survie et muter en réponse au nouvel environnement corporel qui inclut la tumeur. A ce moment, l'état de l'environnement corporel malade n'est plus du tout défavorable à la population microbienne. En fait, les microbes ont la capacité de muter et de s'ajuster aux modifications de leur environnement, ils ont donc maintenant une relation favorable avec l'environnement touché par la maladie. Dans ce nouveau triangle, il y a maintenant un "équilibre" qui nourrit l'énergie vitale entre les microbes, l'environnement corporel et la tumeur. Il ne s'agit donc plus d'un équilibre qui amplifie, aide et soutient le partenariat corps/âme. En fait ce partenariat a été éliminé et remplacé dans le triangle par la tumeur, il subsiste quelque part dans la personne mais comme un élément isolé, une fonction non triangulée hors du triangle qui soutient maintenant la tumeur.
Quand on s'occupe d'une maladie grave, il nous faut considérer la force protectrice et active propre à un triangle en amitié avec la maladie conjuguée à l'intérêt qu'a le milieu microbien de faire perdurer cette situation. D'eux-mêmes, les microbes n'ont aucune raison de vouloir créer un état d'équilibre différent car ils sont maintenant synchronisés avec les deux autres points du triangle. Ils forment à eux trois une unité auto-suffisante.
Quand on traite une tumeur (sur le plan médical), en général on met en oeuvre une forme d'assaut du triangle en amitié avec la maladie. Ce que les professionnels ne voient pas, c'est la puissance de l'effort que les microbes, qui ont muté, déploient pour préserver le nouvel équilibre (selon leur perspective). Ainsi, quand le professionnel travaille de l'extérieur pour détruire ou altérer la tumeur, les microbes vont eux développer un effort contre productif actif, fort, au sein même du triangle pour maintenir le statu quo. Pour la population microbienne, c'est une question de survie. Il convient de ne pas sous-estimer cette situation quand nous voulons inverser le sens de la maladie et retrouver un état d'équilibre sain entre le corps et l'âme.
Le Programme d'Equilibrage Microbien (MBP en anglais) est destiné à travailler sur l'équilibre microbien dans la perspective du partenariat corps/âme. Le coning du programme inclut l'âme de la personne et les éléments clé de son corps. Le programme tend vers le partenariat corps/âme. Cela signifie un équilibrage microbien au sein de l'environnement corporel humain à la lumière de l'état d'équilibre défini par l'âme. Quand on inclut l'équilibrage microbien dans le traitement, le triangle en amitié avec la maladie est démantelé. Les microbes et leur environnement (le corps humain) se retrouvent dans une relation vivante avec le partenariat corps/âme. Cela donne un nouveau triangle qui soutient activement le partenariat corps/âme et par là même la santé de la personne. Dans cette nouvelle perspective, la tumeur (ou toute autre maladie) se retrouve sans plus aucun support interne. Les défenses naturelles de l'organisme se chargent complètement de la maladie et les traitements médicaux externes sont bien plus efficaces.
Il est important de rappeler que le point central de cette histoire de triangulation et de maladie tient dans le fait que les microbes ont un intérêt majeur à maintenir le statu quo et qu'ils peuvent développer une grande capacité à le faire quand leur survie est menacée. Il ne faut pas nier la force, la puissance et la ténacité des microbes dans le corps quand ils sont dans une situation de ce type. Un triangle connecté à l'âme ne peut se former tant que les microbes et le corps humain (leur environnement) n'ont pas basculé vers un état d'équilibre qui soutienne l'âme. Tant qu'un triangle en amitié avec la maladie est opérationnel, les efforts faits pour redonner à la personne un état de santé satisfaisant sont une bagarre sans fin. Pensez à cela en face non seulement du cancer mais de toute maladie.
Traduction : François Deporte

Martine Lesage

bonjour François, le transfert s'est fait sur la lignée paternelle de son arbre généalogique, j'ai simplement testé qui était à l'origine du secret, pour savoir ce qu'elle connaissait de cet homme, mais comme elle n'avait aucune info sur lui, nous avons fait le travail de transfert des élixirs sur le lien entre elle et cette branche de son arbre.
Martine

casino en ligne

Oui, c'est une voie de sortie vraiment bon.

François Deporte

Bonjour, relire ces textes me remet la proposition de MS Wright sur la triangulation entre corps, âme et monde microbien. Je suis entrain de traduire un livre qu'elle vient de réécrire complètement sur les protocoles avec les Essences de Perelandra. Cela remet à jour complètement tous les outils qu'elle avait développés avec la Nature, et notamment l'introduction de ETS Plus concernant les trauma graves enregistrés par notre structure dans le passé. Si cela vous intérsse, je pourrais vous en donner les grandes lignes...
François

Roseline MARION

Bonjour François.
La triangulation m'intéresse au plus haut point. Simplement il me manque le protocole exact de mise en pratique. Quels sont les Dévas à contacter exactement et quelle déclaration doit-on faire ? Faudrait-il toujours commencer par travailler sur l'arbre généalogique au cas où ?

françois

Roseline, le texte sur la triangulation s'adresse à tout processus de soin. pour ne pas dire de bêtise, je vais revisiter le texte global avant de te répondre. L'arbre généalogique envisagé par Martine a été une démarche inovante dans la relation qu'elle a avec sa patiente. Cela ne veut pas dire que ce n'est pas adapté à la situation que tu rencontres.
Si tu as les livres sur le jardin de Perelandra, tu verras dans le tome 2 un chapitre sur les triangulations. Cela te donnera une idée de ce qui peut être envisagé pour le triangle âme-corps-monde microbien. A plus

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Les photos les plus récentes

  • Ensemble-perelandra-blog
  • Capucine-grande
  • Jardin 1
  • Jardin 2